Le braque de Weimar

un chien pour vous ?

Télécharger la fiche du standard du braque de Weimar

 

  

  

Dans notre société le chien est de plus en plus présent dans nos foyers. Il est devenu un membre de la famille mais trop souvent un membre incompris. On le désire obéissant, propre, sage, gentil, compréhensif voir même silencieux et autonome ... donc souvent on voudrait lui interdire tout simplement d'être ce qu'il est : un chien.

 

On oublie aussi trop souvent que chaque race de chien a été créée pour une utilité précise et que cette utilité est inscrite dans leurs gènes. Le braque de Weimar est un chien de chasse alors, même si vous n'êtes pas chasseur, une race à éviter si vous désirez un chien qui fasse copain-copain avec le cobaye ou lapin nain de votre petit dernier ou qui ne cherche pas la faille dans votre poulailler. Il apprendra à respecter, et même se lier d'amitié, avec le chat de la maison mais celui des voisins restera un sport national.

 

On ne choisit pas un braque de Weimar pour son apparence (look à la mode, couleur unique, etc.) mais bien pour son caractère, pour ses qualités, pour sa personnalité. Il partagera votre vie de famille pendant des années, alors il faut bien réfléchir : il a beaucoup de qualités, mais aussi des traits de caractère qui seront des défauts … pour les humains.

 

C"est un grand têtu, un sac à bêtises durant sa jeunesse et parfois plus longtemps, il a une imagination débordante et le vocabulaire est même faible ! C'est un grand sportif, un grand dynamique, toujours en action, qui se réjouira d'avoir des maîtres qui lui ressemblent : avec lui vous pourrez avoir toutes les activités, même si différentes de sa discipline de prédilection : la chasse (n'oubliez pas cette discipline car lui risque de vous la rappeler)  … mais de l'activité il lui en faudra un minimum quotidiennement. Là, il jubilera et sera votre meilleur compagnon.

 

Après une activité complice, il sera le chien le plus tendre, le plus câlin, que vous ne puissiez imaginer. Corps et âme, chien comme humain, seront complices et liés. Mais il y aura toujours une différence : il récupèrera et fera le plein d'énergie bien plus vite que vous.

 

C'est un « pot de colle », un chien proche de ses maîtres, de sa famille, pas un chien fait pour vivre seul. Avec lui le mot « compagnie » prend tout son sens. C'est un sensible aussi.

 

Le braque de Weimar est un chien de passionnés, comme tout chien il se mérite et n’est pas un dû et surtout : il n'est pas uniquement un compagnon pour le week-end et pire encore quand on a peu de temps à lui accorder pendant ce week-end bien mérité ... D'ailleurs, pourquoi faire l'acquisition d'un chien si vous ne pouvez vous en occuper que le week-end ? que vous apportera cette relation ? qu'apporterez vous à votre chien ? que vous apportera t'il hormis dire à vos connaissances "j'ai un braque de Weimar" ? C'est une question difficile, voir "dure" à se poser, mais il faut se la poser (pour lui et pour vous) et parfois savoir dire "je vais attendre encore un peu avant de prendre un chien".

 

Il n'y a rien de pire qu'un braque de Weimar qui s'ennuie ; un braque de Weimar qui doit attendre seul, enfermé 10/12 heures par jour, votre retour du travail ; un braque de Weimar qui est pris pour décorer l’intérieur de la maison ou le jardin avec son beau corps de dieu grec. Ayez conscience que votre vie peut très vite devenir infernale et la cohabitation sera alors de courte durée.

Que va faire votre chien pendant votre absence ? s'il reste dans le jardin il sera vite tenté de trouver la faille dans la clôture pour aller voir si l'herbe est plus verte dans le champ voisin (avec tous les risques que cela comporte), sans compter qu'il faudra certainement faire une croix sur la belle pelouse et les jolies fleurs et/ou il sera vite une nuisance pour les voisins par ses aboiements. S'il reste enfermé dans la maison, son besoin de s'occuper, voir de calmer son angoisse due à une si longue solitude journalière, son ennui, feront que les dégâts et bêtises en tous genres mettront très vite vos nerfs à dure épreuve. Après il y a la solution de lui construire un beau chenil ou de l'enfermer dans un Vari-kennel pour éviter ces désagréments pendant vos longues journées de travail, mais alors là je vais vous reposer la question : pourquoi prendre un chien si c'est pour lui faire vivre une vie carcérale 5 jours sur 7 ??? où est le plaisir ? le bonheur de lui donner sa gamelle en rentrant du boulot et de lui faire une caresse sur la tête ??? c'est tout ??

 

Ne lui faite pas ça, il ne le mérite pas : réfléchissez avant d'acquérir un braque de Weimar, un chien de chasse. N'oubliez jamais que vous choisissez votre chien, votre chiot, mais que l'inverse n'est pas vrai : lui part donc avec un handicap, il est à votre merci. Vous n'avez pas le droit de le rendre malheureux, de ne pas lui faire vivre sa vie de chien, de braque et par la suite de l'accabler de défauts, voir tous les maux, pour justifier, quelques mois ou années plus tard, que vous n'étiez pas le bon maître pour un tel chien, que vous n'aviez pas assez réfléchi. Lui n'y sera pour rien, vous si.

 

Attention, je ne dis pas que les Weimar ou tous autres chiens sont réservés aux gens qui ne travaillent pas, mais étudiez bien votre emploi du temps, vos disponibilités (et aussi votre propre caractère) avant de prendre cet engagement. N'oubliez pas que sans le temps nécessaire à consacrer à votre compagnon, vous ne pourrez rien lui apprendre. Tout sera plus long et plus difficile : la propreté, les bêtises, l'obéissance, les ordres de bases, la sociabilité, etc. etc. alors je ne vous parle même pas d'une éventuelle complicité ...

 

Sa dévotion envers ses maîtres, son bonheur à leur faire plaisir, à se sentir bien avec eux, en fait un chien facile à éduquer et agréable à vivre pour peu que vous soyez partis sur de bonnes bases. Avec le braque de Weimar l'expression "une main de fer dans un gant de velours" prend tout son sens : C'est un chien à qui il faut une éducation ferme mais sans autoritarisme, avec de la douceur, de la diplomatie et du calme. Il apprend vite, de toutes les façons il aime apprendre et travailler avec son maître, il a besoin de cette relation complice. Alors si vous êtes adepte des méthodes genre "César Millan" (et autres du style), si pour vous le chien doit avoir une soumission totale et aveugle envers son maître, le maître l'être suprême "dominant" .. passez votre chemin, le braque de Weimar n'est pas un chien pour vous, vous ferez un mauvais couple maïtre / chien et aucun des 2 ne sera heureux.

 

Si un bon éleveur se doit de toujours garder un oeil sur le devenir de ses chiens, poser beaucoup de questions à un futur maître, un acheteur, en plus de se remettre en question avant l'acquisition, se doit de donner à son chien une vie honorable et de qualité, ce qui comprend :

 

- un budget suffisant pour appréhender les soucis de santé que peut rencontrer votre chien,

- un budget nourriture conséquent et de bonne qualité (adulte un braque de Weimar mange entre 12 et 15 kg de croquettes par mois),

- un budget pour le faire garder pendant les vacances si vous ne pouvez l'emmener.  

- assez d'énergie et d'envie d'activité que cette race en demande (chasse, grandes promenades en liberté, agility, etc.)

- assez de temps à lui accorder pour un bon équilibre, une bonne socialisation, une bonne éducation.

 

L'acquisition d'un chien doit passer par une phase de réflexion : est-ce que oui ou non, je peux faire face à toutes ces situations, est-ce que oui ou non je suis un maître pour un braque de Weimar ?

 

Ne vous mentez pas, ne vous surestimez pas, c'est peine perdue, sinon ce sera un échec cuisant.

 

Maintenant, si vous répondez positivement aux besoins, à l'attention et à l'amour d'un tel chien :

vous venez de choisir votre meilleur ami pour la vie …. et il vous le rendra au centuple.